lundi 5 août 2013

Go go Japan : 花 の ダイアリー ! #5 (le journal de Hana au Japon #5).

Mercredi 31

Pour cette journée, nous avions prévu d’aller découvrir Odaiba, quartier construit sur les terre-pleins qui entourent la baie de Tôkyô. A passer notre temps autour de buildings, on aurait tendance à oublier que Tôkyô est aussi un port, qui donne sur le Pacifique ! (Curieusement, je n’avais pas vraiment réalisé à quel point j’étais loin de chez moi avant de me dire que j’étais dans une ville qui bordait le Pacifique. C’est que ce n’est pas tout près, le Pacifique.)

J’ai étrenné mes nouveaux achats.
Cookie et jus de fruits pour le petit déjeuner.
Pour aller à Odaiba, nous avons pris un train super chouette sur la ligne Yurikamome. Il serpente à plusieurs mètres de haut entre les gratte-ciels et traverse la baie de Tôkyô sur le Rainbow Bridge, on se croirait sur une sorte d’attraction foraine, sauf que c’est bel et bien le métro !



On a vraiment la sensation de vivre dans un roman d’anticipation, c’est perturbant et amusant à la fois ! J’étais assez émue à l’idée de traverser le Rainbow Brigde, alors j’ai pris une petite vidéo au moment où nous y sommes montés (et je remercie Blogger d’en avoir fait une vidéo à la qualité aussi pitoyable, m’enfin).

video

Notre premier objectif était le centre commercial Venus Fort, une reproduction d’une rue italienne à l’époque de la Renaissance,  mais en carton pâte. C’est kitschissime au possible ; le Japon a un amour du ringard qui est parfois assez jouissif. On le ressent vraiment à Obaida, construite dans les années 1990 à la fin de la fameuse bulle économique, où les promoteurs immobiliers se sont déchaînés dans une architecture maintenant hyper datée et plutôt curieuse, quand elle n’est pas franchement moche (à mon goût).

Vous voyez l’espèce de building Lego, avec la boule, dans le fond ? Il est fascinant.
Bref, direction Venus Fort, qui se trouve à…

Pallet Town !
Ou presque. Si vous saviez comme j’ai ri devant ce panneau…
La fontaine de Venus Fort.
Le plafond change de couleur en fonction de l’heure. Vous avez dit kitsch ?
Je cherchais la boutique d’Axes Femme mais je ne l’ai pas trouvée (en fait elle était bien à Obaida mais pas à Venus Fort, tant pis pour moi, j’irai à celle d’Ikebukuro…). J’ai été chez Liz Lisa et Earth Music & Ecology pour compenser, mais je n’ai rien trouvé d’attrayant là-bas (malgré les -70 % chez Earth Music & Ecology). Alors, j’ai acheté des choses inutiles, mais ô combien nécessaires.

Du scotch Snoopy AVEC DES HISTOIRES COMPLETES DESSUS (oui, j’assume les capitales),
une figurine Marie tirée du jeu Animal Crossing et des autocollants sur le thème de l’espace.
Il y avait une boutique entièrement dédiée aux Sylvanians, alors…
Après ces petites emplettes, nous sommes sortis du centre commercial pour aller vers la grande roue d’Odaiba ! Elle a été la plus grande roue du monde à la fin des années 1990, ce n’est donc plus le cas aujourd’hui mais l’argument est toujours utilisé à des fins commerciales vu comme cela nous a été rabâché pendant les 16 minutes qu’aura duré notre petit périple.

Venus Fort, vu de dehors… et bien ça en jette moins, tout de même.


C’est amusant comme on a l’impression qu’il fait gris sur ces photos, alors que le ciel était aveuglant de lumière. On ne voit presque jamais le soleil ici, tant le ciel est couvert de brume (à cause du fort taux d’humidité estival) et de pollution, pour autant il est est d’un gris bien plus clair que sur ces images… Mais très opaque, d’où peut-être le peu de luminosité (j’apprends à me servir d’un bon appareil…)

C’est mignon !
Nous avons pris un bateau-bus pour revenir au centre de Tôkyô, on voyait des poissons sauter derrière nous !

Adieu, Odaiba !
Il nous restait plusieurs heures avant que le match de baseball ne commence, alors nous avons fait un gros détour par Ikebukuro (soit le nord-ouest, alors que nous étions au sud-est) pour aller faire un tour dans un endroit qui m’intriguait, soit l’aquarium du maxi-centre commercial Sunshine City qui se trouve au dixième étage d’une tour. Pourquoi pas. 
Après y être allée, je suis toujours aussi perplexe, et assez mal à l’aise. Je ne suis pas une spécialiste, mais quand je vois deux phoques tournoyer dans une surface à peine plus grande que celle de ma salle de bains (qui ne doit pas dépasser les 10m²), avec juste un petit espace pour respirer et s’allonger, j’ai mal pour eux. Mais peut-être est-ce juste de l’anthropomorphisme, je ne sais pas ! Toujours est-il que je n’étais jamais allée dans un aquarium, et que je n’y retournerai sans doute plus, tout comme pour le zoo.

J’ai juste pris cette photo d’un récif corallien, parce qu’il était joli.
Et c’est en grande discussion sur le bien-fondé de notre malaise que nous nous sommes dirigés vers le stade. 

Bref aperçu d’Ikebukuro.
Photo inutile.
Le stade est une véritable ville dans la ville, pour tous ceux qui ne savent pas quoi faire en attendant que ses portes s’ouvrent. A côté on trouve des restaurants, des boutiques, un parc d’attraction, une librairie, et même un musée (sur les légendes du baseball, mais cela reste un musée).
J’ai été m’acheter le dernier Kera et le mook Milk (avec une ombrelle à l’intérieur), puis nous sommes allés manger une pizza au Baseball Cafe (où les tartines sont en forme de battes de baseball, mais pas les pizzas. Déception). La pizza était bonne, avec de vraies feuilles entières de basilic dessus.

La classe.

Glace citron/framboise, fruits rouges, cheesecake…
(J’ai trouvé celles de Princess Crepes bien meilleures, pour le moment.)

Enfin, nous sommes entrés dans le stade, et après le long défilé des sponsors (dont Pikachu et les AKB48, qui  sont partout d’ailleurs, c’est effrayant), le match a enfin commencé.

On a eu droit à des pompoms aussi. Et à des mascottes lapins dont les femelles passaient leur temps à montrer leur culotte.
Voici quelques règles basiques de ce sport (qui est tout de même bien tiré par les cheveux) :
~ Chaque équipe joue avec neuf titulaires. En position d’attaque, tout le monde est batteur, chacun son tour. En défense, il y a un lanceur, un catcheur (celui qui est derrière le batteur pour récupérer la balle si celui-ci ne la touche pas), et sept receveurs (qui doivent rattraper la balle une fois que celle-ci a été touchée).

Ici, mon chouchou le n°7 est en position d’attaque. Derrière lui, le catcheur de l’équipe adverse, et l’arbitre.
~ Lors de son lancer, le lanceur doit viser une zone précise, située entre le genou et le dessous de l’épaule du batteur lorsqu’il est en position de frapper la balle. C’est au batteur de juger si la balle est lancée correctement ou non. S’il la laisse passer alors qu’elle est bonne, il fait ce que l’on appelle un strike. Au bout de trois strikes, il est expulsé de la manche (une manche se termine au bout de trois expulsions). Au contraire, si le lanceur avait bien commis une faute, c’est une ball. Au bout de quatre balls, le batteur marche jusqu'à la base suivante, et le batteur suivant entre en scène.
Une manche peut donc se finir sans qu’un batteur ait touché la balle.

Le terrain dans son ensemble, avec les différentes bases.
~ Une équipe marque un point une fois qu’un batteur a fait le tour du terrain en ayant touché chaque base. Pour se faire, soit il faut compter sur des erreurs successives du lanceur (mais alors celui-ci est vraiment dans une mauvaise phase), soit il faut renvoyer la balle le plus loin possible et courir jusqu'à la base suivante. Si la balle est rattrapée sans qu’elle ait touché le sol,  le batteur est expulsé. Dans le cas inverse, le batteur continue de courir le long des bases. Pour l’empêcher d’atteindre son but, l’équipe adverse s’organise de façon à ce que la balle arrive sur la base avant le batteur, en l’envoyant à un receveur qui s’est placé pour couvrir la base. Si elle y parvient, le batteur est expulsé.
Je pense qu’il y a de bonnes chances que je vous aie perdus ! Ces règles sont ardues à comprendre lorsqu'elles ne sont pas mises en action (comme beaucoup de règles, finalement). C’est un sport qui demande certes une bonne condition physique, mais aussi beaucoup de précision, de sens de l’observation et de stratégie. Un peu comme pour la pétanque.
Pour ma part, je suis rapidement rentrée dans l’action, mais comme j’aime beaucoup regarder le sport, ça n’a rien d’étonnant. Après un peu de suspense, l’équipe des Giants a mené et a fini par s’imposer, face à des supporters ravis.

Snoopy is everywhere. Et j’ai acheté une écharpe au nom du n°7 parce que je suis faible.

Jeudi 1

Après les deux journées précédentes, j’ai paressé un peu le matin pour profiter de la douceur d’un lit que je ne garde que trop peu souvent à mon goût ces derniers temps (voyager ou dormir, il faut choisir). Le parcours de la journée fut assez doux, lui aussi, juste un peu de shopping vers Ginza et la visite du fabuleux Pokémon Center que j’attendais depuis si longtemps.
Je n’ai pas de photos du Poké Center parce que j’étais trop occupée à fouiner dans ce paradis de goodies pour y penser, mais de toutes façons il n’est pas si intéressant que ça à voir. Situé au deuxième étage d’un building, on le repère vaguement au Pikachu géant qui se dessine sous sa structure de verre. A l’intérieur, beaucoup de monde se presse autour des étalages, c’est plutôt la bousculade. Du coup, ochlophobe comme je suis, j’ai fait mon choix le plus rapidement possible et je suis partie. A la réflexion, je regrette quand même de ne pas avoir pris le temps de poser avec le Pikachu géant !
(Je mettrai les photos de mes achats en fin d’article, pour ne pas trop polluer le récit de cette journée. Parce que quand je parle de Pokémon, j’ai à nouveau 10 ans, ce qui est long et difficile à supporter.)
Déjà :

Tenue du jour, avec à la main l’ombrelle que j’ai eue dans le mook Milk.
Tadaa.
Du thé European Style donc. Du thé au citron, quoi.
Ginza m’a fait penser à la Cinquième avenue de New-York, avec sa rue principale très large et ses marques de luxe occidentales dans des buildings de verre. 


Il est partout !
Sur la place principale de Ginza.
Une vitrine que j’aimais bien.
Et puis nous sommes rentrés en repassant par Akihabara, comme c’était sur le chemin, où j’ai trouvé quelque chose que j’avais renoncé à trouver un jour, à savoir Ni no Kuni sur DS. Cette version n’est sortie nulle part ailleurs qu’au Japon, et vu le prix auquel je l’ai achetée (1400 yens !!!), elle n’a pas dû marcher aussi bien que prévu…

*Pâmoison*
Le grimoire est somptueux !
Voilà qui va me pousser à me remettre bien plus sérieusement au japonais… j’ai réalisé depuis que je suis ici que je vivais sur des acquis maintenant bien rouillés. Je suis capable de soutenir une conversation basique pour demander mon chemin ou me servir dans un café, mais je cherche mes mots pendant de longues secondes et j’utilise parfois des tournures fautives, ce qui m’agace. Mais je ferai en sorte que ça change ! (parce que je veux comprendre ce jeu, non mais).
Sinon, pour finir la journée, on a mangé les donuts les plus ignobles qui soient.

Ce qu’on prenait pour un glaçage appétissant était en fait une sorte de gelée de même texture que certains bonbons,
et ajoutée à celle toute molle du donut, on avait l’impression de mâchonner de la bouillie. Quant au goût, et bien… on ne l’a pas senti.

Bon, le programme de notre journée de repos s’arrêtant ici, le moment est venu de vous montrer mon butin du Poké Center.

*pâmoison²*
En vrac, j’ai une peluche Goupix avec son petit œuf, des autocollants, des bonbons, de quoi décorer ma 3DS, un cahier… Evoli est à la mode en ce moment,  comme une nouvelle évolution a été annoncée pour la prochaine génération, mais j’ai quand même pu glaner des objets centrés sur d’autres de mes pokémons préférés. Voici ce que je préfère parmi mes achats :

Oh ?
Ooooh !!
Les pokéballs sont des boîtes à bonbons, sauf celle en bas à gauche qui est une lampe de poche.
Notons aussi les autocollants N (car comme 90% des filles ayant joué à Noir & Blanc je suis tombée sous son charme) et des cartes assez chouettes avec Dracolosse et Mewtwo.

~ Félicitations si vous avez réussi à parvenir jusqu’ici, et à bientôt pour la suite ! ~ 

12 commentaires:

  1. Il est trop beau ton parapluie <3 J'en veux un pareil <3
    J'avoue avoir bien ri pour Palette Town. C'est très curieux !
    Sache que les pokemons ne polluent jamais rien du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est mignon, mais alors la qualité est pourrie, on dirait qu'il va se retourner au moindre coup de vent ! (ce qu'il a fini par faire aujourd'hui, d'ailleurs...)

      Oui, je me demande si l'un vient de l'autre, en tout cas je suis très curieuse à ce propos xD Et merci pour me rassurer à propos des Pokémons <3 (enfin, j'essaie de me restreindre quand même xD).

      Supprimer
  2. Je me répète mais OH DIEU DES SYLVANIANS !!! *a conservé tout son magasin et tout et tout* Puis mentali dans la pokéball c'est choupichou.

    Merci de partager tout ça quand même, cela doit te demander bcp de temps ~~


    des bisous et du caramel au beurre salé tiens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu as gardé tes Sylvanians ç_ç Tu as eu bien raison de le faire, ce sont de jolis souvenirs, et c'est très décoratif !

      C'est vrai que ça me demande pas mal de temps, mais d'un autre côté ça me rappelle de bons souvenirs que je suis heureuse de faire partager ! Et quand je serai de retour au travail je serai bien contente de venir relier mes articles pour m'assurer que tout ceci n'était pas un rêve xD

      J'accepte les bisous et les caramels avec plaisir !

      Supprimer
  3. Tu es au paradis Snoopy et Pokémon là-bas en fait :)
    Toujours adorable ma chère Hanako, j'adore l'imprimé de ta robe. Ah les magasins seconde main... J'ai tellement envie d'y aller pour chiner et trouver les items de mes rêves. C'est peu :)

    Quant aux visites que tu as faites, c'est intéressant de voir la ville pure. Et le côté culinaire. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé oui, c'est vraiment le paradis des goodies en effet ! Je me demande où j'aurai la place de ranger tout ça en rentrant chez moi mais l'instinct de la fan/collectionneuse finit toujours par reprendre le dessus...

      Merci beaucoup ! En ce qui concerne le côté culinaire, je regrette vraiment de passer à côté de tant de plats, mais c'est tellement dur de trouver des restaurants qui proposent de quoi satisfaire les végétariens... J'ai eu un vraie crise de conscience en me demandant si je pouvais me permettre une sorte de "pause" pour goûter plus de choses mais je sais que je culpabiliserais trop si je m'y laissais aller. Heureusement, on a trouvé l'adresse d'un restaurant centré sur le tofu, on ira sans doute y faire un tour dans peu de temps !

      Supprimer
  4. La chance, d'avoir trouvé un Pokémon center ! Ce ne fut pas mon cas (mon ressentiment à ce sujet : °;^;°).
    J'ai aussi pu être témoin du traitement "particulier" des japonais envers leurs animaux marins, en témoigne cette vision que j'ai eu à Futami de deux lions de mer bloqués dans un minuscule bassin extérieur...donnant sur un parking (je n'invente rien).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, je te comprends xD C'est qu'ils savent y faire avec les produits dérivés, les Japonais !

      C'est terriblement triste, mais ce que tu écris m'étonne à peine, après ce que j'ai vu dans cet aquarium. Pauvres bêtes, je suis vraiment curieuse de savoir quelle est la réglementation japonaise sur les animaux en captivité, parce que franchement, c'est parfois à vous soulever le coeur.

      Supprimer
  5. Je ne suis pas allée à Venus Fort et je le regrette énormément parce que chaque photo me fait me tordre de rire devant cet étalage de mauvais goût un brin américain-riche-beauf. Bon, le baseball rien n'y fait par contre ça ne m'attire toujours pas mais ça doit être une expérience néanmoins rigolotte à faire.

    J'ai l'impression que les Pokémons Center sont toujours horriblement bondés d'enfants bruyants et gigotants (alors qu'ils sont si sages quand ils rentrent de l'école avec leur petit chapeau jaune/orange *o*). Joli haul en tout cas, c'est tellement mignon !

    Pour la lumière à Tokyo c'est marrant j'ai eu l'exact opposé, pas mal de mes photos étaient surexposées malgré le ciel bien gris et le manque de soleil. Ton appareil ne souffre pas trop de l'humidité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, le centre commercial pour parvenu texan un brin mégalo xD Bien trouvé ! Pour le baseball, l'expérience est amusante mais si ça ne t'attire pas je ne te recommande pas d'aller voir un match pour autant (ça dure environ 3 heures, parfois plus, tu finirais sans doute par trouver le temps long >_<. Même si l'ambiance d'un stade est assez prenante, pas mal de mes préjugés sur les supporters ont volé en éclat quand je suis allée voir un match pour la première fois, l'envie de chanter vient vite xD).

      Oui, ça gigote et ça couine (bien que j'aie dû couiner un peu moi aussi xD). Ce jour-là il y avait une distribution de visières Pikachu, ça faisait plein de petits Pikachu qui couraient dans tous les sens ! ça a quelque chose de mignon dans un certain sens, mais au bout d'un moment on a juste envie de tout casser à cause du bruit xD

      J'ai un peu de condensation qui se forme dans l'objectif, mais j'oublie toujours de chercher comment l'éviter. C'est un peu embêtant parce que ça me fait des zones floues sur certaines photos, après ça ne me dérange pas plus que ça parce que je ne fais que des photos de touriste, mais j'aimerais bien trouver une solution au problème tout de même... *va sur Google avant d'oublier à nouveau*.

      Supprimer
  6. Merci pour ce nouveau post et pour les photos des quartiers que tu as visité ! J'ai pas eu le temps de lire les autres précédents, mais je compte bien le faire (et j'espère avoir le temps pour le faire aussi).

    Tout comme toi je n'aurais pas vraiment apprécié de voir des animaux enfermés dans un si petit espace ...

    J'adore tes deux tenues tu es si adorable ! Je ne savais pas que tu avais la Mary Magdalene ! Tes achats au Pokémon center sont chou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, je suis contente que cet article t'ait plu ! Oui, j'ai cette Mary Magdalene depuis un petit bout de temps maintenant, mais comme je la porte souvent tout simplement, sans jupon ni rien, je poste très peu de photos avec (d'autant que je ne prends pas énormément de photos, par flemme ou par scrupules. Pour le Japon je tenais à faire un daily snap, mais je commence à en avoir marre de voir aussi souvent ma tête ici xD).

      Supprimer

Transparent White Star