mercredi 24 juillet 2013

Go go Japan : 花 の ダイアリー ! #1 (le journal de Hana au Japon #1).

(Attention, c’est long, pas mal de blabla et de photos !)

Je n’arrive toujours pas à le réaliser, mais nous sommes bien arrivés à Tôkyô ! Finalement, nous avons pris notre ordinateur avec nous, comme nous avons accès gratuitement à Internet là où nous logeons, du coup je vais pouvoir poster des comptes-rendus du voyage assez régulièrement !

Nous sommes partis le 22 au matin après une énième nuit blanche pour finir de préparer nos bagages. Notre premier vol était à 11 heures, et nous arrivions à Doha, lieu de notre escale, 6 heures plus tard. J’ai réussi à calmer un peu mes angoisses ; l’adrénaline m’aidait à rester éveillée, mais au moment de la première arrivée la fatigue a commencé à se faire violemment sentir, et je n’étais plus qu’un petit zombie pour les 4 premières heures de l’escale (qui durait 7 heures).
Curieusement, c’est un groupe de 5 jeunes filles allemandes à peine majeures, qui se dirigeait pour Tôkyô également, qui m’a redonné de l’énergie. Elles étaient adorables tant l’excitation se peignait sur leur visage : elles mimaient des poses de sentai en riant, sautillaient avec entrain pour faire passer l’ennui, bref elle dégageaient suffisamment d’énergie pour apaiser ma fatigue. L’Ohm et moi avons été faire un petit tour au Duty Free, on a vu des masses de bonbons colossales (j’aurai une chupa-chups géante un jour), mais j’ai surtout craqué sur des peluches en forme de dromadaire, il y en avait partout ! Ce que j’aurai retenu de mon bref séjour à l'aéroport de Doha : les 37° C nocturnes (!!!), les enfants trop gâtés qui couinent et finissent par vomir leurs bonbons, et les peluches dromadaires.

Mais leurs grosses narines étaient si mignonnes !
J’ai réussi à dormir un peu lors du deuxième vol, qui durait dix heures, mais les turbulences ininterrompues entre l'Himalaya et la Corée m’ont définitivement réveillée. J’ai pu regarder Hitchcock et Roman Holiday. le premier film m’a plutôt laissée de marbre, malgré la très belle performance d’Anthony Hopkins dans le rôle-titre. Les intrigues conjugales du maître du suspense m’ont pas mal ennuyée ; même s'il est intéressant de voir comment la vie personnelle influe sur le travail d’un artiste, là c’était juste trop mielleux et lourd pour me plaire. Quant à Roman Holiday, Audrey Hepburn est magnifique et puis voilà (et puis les histoires de princesses, ça me plaît).
Nous avons fini par arriver au-dessus du Japon dans une mer de nuages absolument superbe, je n’avais jamais rien vu de tel. On aurait cru flotter à travers l’écume du Paradis ! Le soleil couchant lui donnait des teintes douces, dans laquelle je croyais apercevoir, parfois, le visage ou la silhouette d’une créature fantastique. Tantôt gris et menaçants, tantôt évanescents comme un voile de soie, les nuages donnaient au ciel des motifs aussi changeants et délicats que ceux que l’on aperçoit dans le courant d’une rivière, la mollesse du coton en plus. Je regrette de ne pas avoir pris de photo, mais j’étais trop émerveillée pour décoller mon visage du hublot ne serait-ce que quelques secondes.
Enfin, nous avons atterri, pris le métro, j’ai acheté ma première boisson dans un distributeur japonais et ait eu l’impression d’accomplir quelque chose de formidable (un milkshake pêche/banane dont je me souviendrai toute ma vie), et nous sommes arrivés dans le 13m² que nous louons pour le mois, dans le quartier d’Asakusa. Il est plutôt bien situé d’ailleurs, proche d’une ligne métro qui passe en plein cœur de Tôkyô. Un supermarché ainsi qu’une boutique de produits d’hygiène se trouvent dans notre rue, et il y a un Family Mart (petite supérette ouverte 24/24) au pied de notre building.
Il se faisait tard, alors nous nous sommes débarbouillés et couchés sans plus de cérémonie.

Le lendemain, donc aujourd’hui, nous nous sommes réveillés très tôt, merci le décalage horaire.

Tenue floue du jour. Ma mère m’a offert cette robe verte à fleurs roses et violettes,
l’une des combinaisons de couleurs que j’aime le plus ces derniers temps.
Une fois sortis, nous avons acheté à manger et nous nous sommes dirigés vers Akihabara à pied, en passant devant le parc d’Ueno où avons fait une pause pour manger le petit déjeuner. 

Des Pocky Star Wars ! *hystérique* Le côté obscur de la force est à la fraise !
C’était assez fascinant de manger ici, entourés d’arbres et de crissements de cigales, et d’avoir la ville et la Yamanote (une ligne de métro aérienne) en face en soi. Du peu que nous avons vu, Tôkyô semble être une ville de contraste permanent, où les arbres drus côtoient le bitume et où les salarymen vont prier dans un temple typique et kitsch au possible avant d’aller travailler dans le building d’en face. Personnellement, j’adore ce genre d’ambiances.

Le paysage que nous avions en face de nous.

Avant d’arriver à Akibahara, je voulais aller faire un tour dans une boutique/musée dédiée à l’origami. Nous y sommes arrivés un peu en avance, alors nous en avons profité pour nous promener un peu dans le quartier d’Ochanomizu (littéralement eau de thé, autant vous dire qu’il fallait y faire un tour).
Nous sommes tombés par hasard sur le Yushima Seidô, un temple confucéen qui date du 17siècle. D’après mes recherches, le temple aurait été détruit lors d’un séisme dans les années 1920, puis reconstruit dans les années 1930. Lors de sa première construction, il abritait une importante école de philosophie, qui depuis a été remplacée par la faculté de médecine.

L’entrée. Sobre.
Un bel arbre.
Confucius. Cette statue est la plus grande au monde à son effigie.
Du verre à travers les arbres…
En sortant du parc, trois moustiques étaient accrochés à mes jambes, en train de joyeusement me pomper le sang. C’est le dernier jour où j’oublie mon répulsif avant de sortir.

En face du temple confucéen se trouve un sanctuaire shinto consacré à deux des sept divinités du bonheur, Daikokuten et Ebisu, le Kanda-myôjin. C’est ici que se déroule, tous les deux ans, le Kanda Matsuri, l’un des festivals shinto les plus importants du Japon. Les gens viennent ici prier pour leurs amours, leur réussite sociale et professionnelle, ainsi que pour rester en bonne santé.

L’entrée du sanctuaire, et son traditionnel torii.
Un tanuki garde l’entrée d’un salon de thé qui propose des pâtisseries traditionnelles.
Après cette petite balade, nous avons rejoint la boutique/musée, qui accueillait une exposition d’origamis sur le thème des fleurs. Je n’ai pas osé prendre de photos, mais c’était très impressionnant ! J’ai pu apprécier l’ampleur des techniques requises pour arriver à un résultat aussi parfait et réaliste, comme celle du papier froissé pour donner une impression de relief aux fleurs. Il y a quelques années, j’étais vraiment férue d’origamis, j’achetais mon papier une fortune (pour mon âge) à la maison de la Culture du Japon (pas mal de mon argent de poche y passait) et je passais des heures dans ma chambre à écouter de la musique en pliant mes carrés colorés. Visiter cette petite exposition m’a donné envie de m’y remettre !
Quelques modèles étaient également exposés pour une petite exposition permanente. Les robes de papier m’ont particulièrement impressionnée, et j’ai pu constater que les fleurs étaient particulièrement populaires !




Après cette charmante visite, nous nous avons continué de marcher vers Akihabara, le quartier où tu sais que la population visée est essentiellement masculine lorsque tu vois la tête des publicités sur les buildings…

Ooh, des jeunes filles et un maid café.

Ooh, une fille nue et plantureuse.
Malgré tout, les filles trouvent de l’amusement ici aussi ! je me suis précipitée dans un espace Sega (= avec plein de machines de jeux pour attraper des peluches, de la nourriture, etc.) pour attraper un petit Aquali en peluche, mais j’ai misérablement échoué, alors nous sommes allés acheter l’adaptateur. Nous sommes aussi passés chez Uniqlo, et j’y ai trouvé le T-shirt de mes rêves, j’en reparlerai un peu plus bas !
En sortant de là, nous nous sommes fait happer par une rabatteuse pour un maid-café. Comme de toutes façons je voulais en essayer un, nous nous sommes laissés tenter par le Maidreamin, le maid café n°1 du Japon selon notre hôtesse qui n’a pas arrêté de nous le répéter alors que nous montions vers le café. En gros, nous nous sommes retrouvés dans une salle à mi-chemin entre un jardin d’enfants et un parc d’attractions un peu cheap, avec plein de jolies filles en yukata ou en costumes de maid (les yukatas étaient pour un event spécial). Après s’être assis, nous devions compter jusqu'à trois avant que la maid ne souffle sur une bougie magique, censée faire de nous une princesse et un prince du dreamland le temps de notre consommation. Magique, en effet !
Les débutants dans ce maid café avaient droit à un menu spécial comportant plat, boisson, photo avec une maid et goodie à l’effigie du café. Pour 1200 yens de plus, on avait droit à un petit spectacle de danse, mais l’endroit était déjà suffisamment cher pour nous en donner l’envie… sachant que nous devions déjà payer un droit d’entrée de 1000 yens par personne en plus des consommations, l’addition monte très vite.
Voici des photos de nos plats !



Parfait à la vanille pour l’Ohm et omu-rice pour moi. J’étais un peu déçue par l’omu-rice en fait, à cause de sa sauce au bœuf qui n’était mentionnée nulle part sur les menus… Du coup, je l’ai mangée malgré tout, mais je culpabilisais de m’être bornée au menu sans demander de précisions. Une leçon de vie dirons-nous (oui, j’en fais trop, je sais).
Ma couronne de fleurs a eu pas mal de succès, toutes les maids m’appelaient Rapunzel (Anata wa Rapunzel ! Disney purinsesu Rapunzel, kawaiiiiiii !). Je me suis bien amusée, à faire des formules magiques pour que ma nourriture soit meilleure (oishii, oishii, moe moe cuuuuute !), j’ai gagné un porte-clefs à la loterie… J’ai l’impression que les maid cafés ont une importance sociale assez incroyable, où tout le monde est au même niveau, et où le visualeux d’une vingtaine d’années peut plaisanter avec un salaryman de 50 ans pendant qu’un groupe de jeunes filles s’amuse à commenter les photos des maids. Ces apparences régressives permettent une détente et un oubli de soi qui expliquent la popularité phénoménale des maids cafés (bon, il y a le côté fantasme aussi, mais ça rentre dedans aussi, je crois).

Photo !

Encore quelques vues d’Akibahara.
Après le maid café, j’ai été dépensé la pièce de 100 yens qui nous restait dans un Gachapon Kaikan, une boutique remplie de distributeurs de jouets. J’ai eu un petit gyroïde Animal Crossing. Puis, nous sommes rentrés faire une longue sieste, car malgré tout, nous ne sommes pas encore tout à fait remis du voyage en avion !

Oh, et j’allais oublier. Le haul de la journée !


Si comme moi vous êtes fan de Peanuts, alors vous connaissez forcément le personnage de Schroeder, le fou de Beethoven. Sans grosses surprise, c’est mon personnage favori de la bande-dessinée, et aujourd'hui j’ai trouvé un t-shirt avec les bustes de Beethoven et Schroeder qui se font face. Je crois que c’est l’un des meilleurs achats que j’ai faits de ma vie !
Avec ceci, un short toile de Jouy, des lunettes de Hipster, mon gyroïde, mon porte-clefs Maidreaming, des faux-cils et un vernis à ongles parme.

Bien, il est une heure de matin, je vais retourner me coucher pour être en forme demain ! A bientôt pour la suite de nos aventures !

22 commentaires:

  1. Roh, aller, je rigole ! Mais si tu savais à quel point je rêve d'aller à nouveau dans ce pays merveilleux !
    Je ne savais pas que tu y restais un mois entier, c'est bien, de quoi tout faire de fond en comble ! Hâte de lire tes petites aventures ! J'espère que tout se passera bien et que tu reviendras avec pleins de vêtements Lolitas ! (j'espère pour toi que tu as un bon budget pour ça uhuh)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais oublié que tu y étais déjà allée ! Bah, si tu savais le nombre de personnes que j'ai détestées avant de pouvoir m'y rendre à mon tour, tu es toute pardonnée xD J'espère revenir avec plein de belles choses, mais je ferai le tour des boutiques à la fin du séjour, histoire de pouvoir me lâcher sans contraintes x3

      Supprimer
  2. Ton premier post me rend toute nostalgique et contente à la fois.

    Je reconnais ce short d'Uniqlo (j'en ai moi-même 2 de la même collection)...

    J'ai hâte de lire tes prochains posts (et aussi de voir la photo non censurée de monsieur).

    Bon séjour à vous 2 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'essaierai de la dérober subrepticement !

      Merci ! J'espère que tu auras l'occasion de t'y rendre à nouveau, un jour ! On se rendra nostalgiques à tour de rôle, comme ça...

      Supprimer
  3. J'ai un sourire immense qui s'étire de part et d'autre de mon visage ; Merci pour cet article qui m'a transportée là-bas ! On ressent vraiment ton enthousiasme et ta joie, c'est super agréable.
    Je suis restée bloquée deux minutes sur les Pocky Star Wars. Bon sang, qui l'eut crut que Dark Vador était à la fraise... Dis, si tu en trouves une version Bounty Hunter, tu me la rapportes ? 8D
    J'aimerais commenter chaque détail que tu évoques tellement c'est cool, mais à part "ah purée c'est génial" ou "gniiii", je ne suis pas certaine de pouvoir faire dans le très constructif. En tout cas, j'ai vraiment hâte de lire la suite de vos péripéties.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci ! C'est vrai que je suis tellement heureuse d'être ici, et ça me fait plaisir de partager tout ça avec vous, vraiment ! <3
      J'ai eu un bug devant les pocky aussi xD Je suis restée quelques secondes devant à me dire "noooooooooooooon ils ont osé". J'ai vu autre chose chez Uniqlo qui m'a fait penser à toi aussi, un T-shirt vert avec le T-rex de Toy Story dessus. Et ils font pas mal de T-shirts Star Wars en ce moment aussi, mais ils ne sont pas super funs je trouve... (contrairement aux Pocky 8D).

      Supprimer
  4. (c'est Tro-tro mais l'identification marche pas xD)

    Oooooooh *w*

    Je vais suivre tes épisodes de voyages avec grande attention !

    OMG pocky dark vador kawaii fraise desu ! xD

    c'est trop cool les maids cafés ! Je devrais en essayer un, ça a l'air kitsch à mort mais bon les japonais le valent bien xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Tro-Tro !^^

      Ichigo Vador-chan kawaii neeeeeee 8D

      C'est carrément kitsch, ça c'est sûr xD Je pense que c'est une expérience à tenter (et maintenant, je veux tester un butler café !).

      Supprimer
  5. Bon voyage à vous !
    Et tu es trop choupi dans cette tenue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! On va essayer d'en profiter le plus possible !

      Supprimer
  6. je suis toujours perturbée par ces maid cafés °-°
    (on veux voir le reste de la photo nyan cat! on veux!)


    ça me donne envie d'y aller, un jour ;-;/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce que tu peux y voir de perturbant ! Je crois qu'on pourrait écrire un beau traité de socio juste en regardant le Japon à travers la popularité des maid cafés...

      J'espère que tu auras l'occasion d'y aller !

      Supprimer
  7. Ravie de te savoir bien arrivée et déjà en train de profiter de ce superbe pays.
    Tu nous envoies une part de Japon et de rêve! De belles et bonnes choses et des articles de shopping sympa. J'adoooore le short et son imprimé <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'ai eu un vrai coup de coeur pour ce short lorsque je l'ai vu ^^ Il n'était vraiment pas cher en plus, à peine 1000 yens ; peut-être pourras-tu trouver ton bonheur sur leur site Internet ?

      Supprimer
    2. J'espère!
      Je vais regarder et aussi les FDP s'ils ne sont pas chers.

      Supprimer
  8. KEWA ? Des pocky star wars, vador à la fraise... *pleure*

    Je te jalouse fortement en cet instant

    RépondreSupprimer
  9. Je suis contente de te lire, vu qu'on avait pas de nouvelles que tu m'avais faite stressée avec l'avion je commençais à me demander si ça c'était bien passé ou pas xD

    Profite bien de ce voyage en tout cas, je suis sûre que tu en reviendras transformée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout s'est bien passé finalement (heureusement xD), même si la traversée de la Chine a été assez affreuse (on est passé dans un gros nuage, je ne te raconte pas les turbulences et les trous d'air).

      Merci beaucoup, pour le moment je ne pouvais rêver mieux !

      Supprimer
  10. Tes photos de l'exposition d'origami sont impressionnantes! (*_*) Je n'arrive toujours pas à me décider si ce sont les robes ou les fleurs que je préfère!
    Le parfait à l'air bon et tu es trop chou sur la photo avec la maid! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me suis toujours pas décidée non plus... Toute cette minutie est vraiment impressionnante !
      Merci beaucoup !

      Supprimer

Transparent White Star